UNE CULTURE DE TERROIR
responsable

UNE CULTURE DE TERROIR, RESPONSABLE, AU SERVICE DES PETITS EXPLOITANTS

En 1986, la renaissance du Haricot Tarbais Tradition s’organise autour d’une conviction : le haricot blanc de Tarbes pourrait devenir un complément de culture idéal pour les petites exploitations agricoles dont l’équilibre repose sur l’élevage et les céréales, notamment le maïs.
C’est fort de cette volonté de pérenniser leur activité agricole, que cette douzaine de petits agriculteurs se lancent dans l’aventure !

En 2018, cette logique d’une culture de terroir, complémentaire, pratiquée par des exploitants locaux perdure.

Ramassé à la main
le Haricot Tarbais
à la bonne idée
de grimper haut !

Une culture responsable aux antipodes du productivisme agricole.
En 1986, la filière qualité refuse la mécanisation de la récolte.
cela demande certes plus d’efforts, mais c’est aussi ce qui fait
du Haricot Tarbais Tradition un produit rare, de qualité et responsable.

Chaque année, pour toute la zone IGP, la culture concerne jusqu’à :

75 producteurs de haricots tarbais

Producteurs

répartis sur toute la zone IGP

300 saisonniers pour le ramassage du haricot blanc

Saisonniers

pour 40 000 heures de ramassage

180 ha de haricot blanc en production

HA en production

300 tonnes de haricot blanc produites par an

190 à 300 TONNES PRODUITES

par an, en fonction des conditions météorologiques

Le Haricot Tarbais Tradition représente une production marginale en comparaison de la production de haricots en France qui se compte en milliers de tonnes.

Le haricot tarbais, une production de terroir

Une production de terroir, modeste mais choisie par la filière : “le Haricot Tarbais reste et restera une culture de diversification pour les agriculteurs locaux”.